NOUS SOMMES CE QUE NOUS PENSONS

 » Avec nos pensées, nous bâtissons notre monde. » – Bouddha

     Pendant longtemps – et encore aujourd’hui- j’ai été victime d’un combat intérieur. Ce combat opposait mon moi positif, qui n’a peur de rien, qui est révolté et ne veut rien faire comme les autres ; contre mon moi qui ai peur de (presque) tout, de l’abandon, de ne pas être aimé par les autres et qui souhaite faire tout ce qu’on attend d’elle. Comme je l’ai dit, ce combat subsiste encore aujourd’hui mais qu’est-ce qui a changé ?

J’ai toujours pensé que pour atteindre le bonheur, on devait choisir un camp, je devais faire taire ce combat intérieur. Or, j’ai pris conscience que c’était lui qui faisait ma force. Il me permet de m’affirmer tout en restant respectueuse vis-à-vis d’autrui. J’ai donc décidé de l’accepter, avec une petite nuance. En effet, auparavant, c’était cette petite partie peureuse et très attachée au regard des autres qui avait le dessus.

Aujourd’hui, j’ai accepté cette part de moi, mais je ne lui donne plus autant d’importance. Lorsqu’elle prenait le dessus, cette partie de moi m’empêchait d’agir pour atteindre mes objectifs. J’étais incapable de parler en public, d’affirmer mon opinion sans m’énerver de manière démesurée, je pensais que tout le monde était contre moi et les crises d’angoisse étaient plus que fréquentes. Cette anecdote montre bien que nos pensées agissent directement sur notre perception du monde. Si je pense que je vais me faire abandonner et que l’autre ne m’aime pas, alors j’agirais en conséquence et mes peurs deviendront réalité.

J’ai donc changé de méthode, notamment grâce à la méditation, le yoga, le développement personnel et le sport. Ces activités me permettent de me connecter avec moi-même, je n’ai alors plus l’impression d’être spectatrice de ma vie. Comme pour l’exercice sur L’amour de soi, il s’agit ici de changer votre perception, de prendre les rennes de votre vie , vous en êtes le seul décideur.

Je décide de qui je suis, car à travers mes pensées, je bâtis mon monde.

     Et si on se concentrait sur ce qui va bien plutôt que d’essayer à tout prix de changer nos « défauts »? Vous trouverez en PDF un exercice quotidien pour changer votre perception du monde qui vous entoure. Je vous encourage à le faire et à me faire un petit retour par message sur Instagram.

On se retrouve prochainement pour un nouvel article !

Laura 🙂

CONTACT

Laura Coquelle

laura.coquelle@eatandmind.com

+33 6 48 72 98 47